LE THÉÂTRE S’ÉCRIT AUSSI EN ASIE, Françoise Quillet

Françoise Quillet, LE THÉÂTRE S’ÉCRIT AUSSI EN ASIE

L’Harmattan, Collection : Univers théâtral

Les études consacrées aux théâtres classiques d’Asie concernent souvent leur dimension scénique. Rares
sont celles qui s’intéressent au poème dramatique. Pourtant ces théâtres n’ont jamais fait l’économie du
texte. La Fleur bénéfique de Saugandhikam (Inde), Le Pavillon aux pivoines (Chine) et Matsukaze (Japon) sont
des exemples éminents des noces intimes qui s’opèrent en Asie entre scène et texte.
L’analyse de ces trois pièces fait découvrir des théâtres qui ne sont pas passés par le pli de la pensée
aristotélicienne et classique occidentale. Le présent travail, par les relations qu’il observe entre texte et scène, à
travers la musique et la danse, apporte sa contribution à nos connaissances des théâtres classiques d’Asie mais
nourrit aussi, plus largement, notre réflexion sur la fabrique du théâtre. Nul doute que cette étude soit
dynamique et fertile pour qui s’intéresse au théâtre contemporain.

SOMMAIRE :

AVANT PROPOS
INTRODUCTION GENERALE
PREMIERE PARTIE : LA FLEUR BENEFIQUE
DE SAUGANDHIKAM
CHAPITRE I : CONTEXTE DE LA FLEUR
BENEFIQUE DE SAUGANDHIKAM
A – Du mythe indien du théâtre à la naissance du kathakaḷi
B – Les éditions indiennes des pièces de kathakaḷi
C – Les traductions
CHAPITRE II : UNE FORME DRAMATISEE DE
L’EPOPEE
A – Le paratexte
B – La fable
C – L’intrigue
CHAPITRE III : LA STRUCTURE
Tableau n°1 : déroulement d’une représentation de
kathakaḷi
A – L’organisation du texte
Tableau n°2 : les différentes « scènes »
B – Les śloka et les padam
Tableau n°3 : répartition des śloka et des padam dans La
Fleur bénéfique
Tableau n°4 : la répartition des différents mètres (vtta)
Tableau n°5 : les différents mètres et leur fréquence
Tableau n°6 : la répartition des rāga dans La Fleur bénéfique
Tableau n°7 : la répartition des tāla dans La Fleur bénéfique
CONCLUSION
Illustration n°1
DEUXIEME PARTIE : LE PAVILLON AUX
PIVOINES
CHAPITRE I : CONTEXTE DU PAVILLON AUX
PIVOINES
A – De l’histoire de l’opéra chinois à la naissance du chuanqi

B – Les éditions chinoises du Pavillon aux pivoines

C – Les traductions
CHAPITRE II : UNE FORME DRAMATISEE DU
CONTE
A – Le paratexte
B – La Fable
C – L’intrigue
CHAPITRE III : LA STRUCTURE
A – La distribution du texte
B – La structure d’un chu
CONCLUSION
Illustration n°2
TROISIEME PARTIE : MATSUKAZE
CHAPITRE I : CONTEXTE DE MATSUKAZE
A – Du mythe japonais du théâtre à la naissance du nô
B – Les pièces de nô
C – Dramaturgie et poétique du nô dans les Traités de Zeam
B – Les éditions japonaises des pièces de Nô
C – Les traductions
CHAPITRE II : UNE FORME DRAMATISEE DU
POEME
A – Le paratexte
B – La Fable
C – L’intrigue
CHAPITRE III : LA STRUCTURE
A – La distribution du texte
B – La structure de Matsukaze : le jo-ha-kyû
Illustration n°3 : une écriture de l’espace
CONCLUSION
Illustration n°4
CONCLUSION GENERALE
BIBLIOGRAPHIE SELECTIVE
GLOSSAIRE

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *